Des chercheurs apprennent le langage des signes à un homard

Rimouski| Des chercheurs de l’institut des sciences de la mer de Rimouski ont réussi un exploit hors du commun, en apprenant à un homard à communiquer en utilisant la langue des signes.

Le crustacé en question, un homard américain mâle, âgé de deux ans et prénommé Oscar, aurait maitrisé plus de 500 signes différents de ce langage gestuel utilisé par les personnes atteintes de surdité.

« Depuis qu’il a commencé à s’exprimer, c’est juste fou à quel point il peut apprendre vite! » affirme le dr. Marc Latreille, directeur de l’équipe de recherche. « Il y a encore six mois, il connaissait seulement les signes pour dire « manger » et « papa », mais il a vraiment progressé depuis ce temps-là. Maintenant, il me dit « toi méchant » quand je le chicane ou encore « moi souffrir, moi vouloir mourir » quand on lui fait écouter l’album de Noël de Garou. Il s’exprime vraiment! » 

Oscar est le premier spécimen que l’équipe entraine dans le cadre d’un projet de recherche sur l’intelligence des crustacés, et le succès rencontré va au-delà des attentes des chercheurs.

« On espérait, dans le meilleur des cas, être capable de lui apprendre 10 ou 15 signes simples » avoue le docteur Latreille. « On ne pensait jamais qu’il serait capable d’exprimer des émotions ou des opinions comme il le fait aujourd’hui. Dire que les homards sont aussi intelligents que ça et qu’on les fait bouillir vivant depuis des siècles! J’espère vraiment que les prouesses d’Oscar et les résultats nos recherches vont aider à changer les choses. »

lobster

Devant ces résultats prometteurs, de Dr. Marc Latreille et son équipe ont décidé de recruter deux autres spécimens appelés Luigi et Bouscotte. Ils espèrent obtenir des résultats similaires afin de prouver définitivement l’intelligence des homards.

De nouvelles études sur la question seront nécessaire pour le confirmer, mais le homard pourrait bien être l’animal le plus intelligent du monde.

D’autres études ont été faites dans le passé dans le but d’apprendre le langage des signes à des chimpanzés ou autres primates, mais aucune n’avait réussi à produire des résultats aussi spectaculaire.

Le cas le plus célèbre est une guenon chimpanzé nommée Washoe, qui vécut à l’Institut de la communication du chimpanzé et de l’humain de l’Université centrale de Washington, à Ellensburg. Après des années d’apprentissage, Washoe utilisait environ 250 signes qui formaient son lexigramme, ce qui constitue à peine la moitié du vocabulaire d’Oscar.

 

30 Comments on "Des chercheurs apprennent le langage des signes à un homard"

  1. Ah ben caline, j’ai enfin trouvé quelqu’un pour parler avec ma bru à ma place. Est assez plate!

    • Ginette T. | 20 août 2015 at 10:46 |

      Pis moi j’ai juste à me parler toute seule !

    • Hymen Large | 21 août 2015 at 12:44 |

      Je suis certain que le gros Barrette est là en train de leur dire « venez par ici, venez par ici… (faut pas le dire. mais la marmite est prête)

  2. Je me demande ce que les gens feraient si je parlais avec des homards à l’épicerie?

  3. Stephane Gratton | 20 août 2015 at 6:16 | Répondre

    Bon finalement le journal m’a écouté, pas sacre, ENFIN y était temps. Mais le gars ça photo ya l’air d’un méchant twit, ça pas aurait été possible de nous mettre une belle ptite demoiselle à place? Il me semble que si j’étais le journal j’allumerai en crisse sur des affaires de mêmee. Alllllllllo les cote d’écoute vous connaissez pas ça??????????

  4. C’est une excellente nouvelle, je suis sur que les homard pourront nous confiez des secrets de certaines espèces aquatiques. Et espérant que tout progresse, qui sait si dans l’avenir on n’utiliseras pas des homards MIRA.

  5. Ouais oublier moi pas!

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée