En attente à l’urgence depuis 1961, elle voit finalement un médecin

Une femme de Terrebonne vient de prouver au monde qu’il suffit d’avoir beaucoup de patience et de détermination pour réaliser l’impossible.

Après avoir passé plus de 55 ans à attendre à l’urgence du Centre hospitalier régional de Lanaudière, Ginette Moisan a finalement pu rencontrer un médecin au cours de la nuit dernière.

Bien qu’elle ait oublié la raison pour laquelle elle s’était présenté à l’hôpital au départ, à cause d’un début d’Alzheimer, la dame de 77 ans a été admise aux soins intensifs pour de nombreux problèmes de santé développés au cours de son attente prolongée.

« Je pense que je m’étais présenté ici à cause de la variole, mais il paraît que c’est complètement disparu en 1967, » affirme Madame Moisan. « Une chance que je suis resté par exemple, ils m’ont trouvé une trentaine de maladies et de problèmes en tous genre. »

La septuagénaire souffrirait notamment de scorbut à force de se nourrir exclusivement d’aliments provenant des machines distributrices de l’hôpital, mais elle assure que ces années d’attente ont été les plus belles de sa vie.

« J’ai eu une aventure pendant presque dix ans avec un homme qui arrivé ici à cause d’une hernie, » raconte-t-elle. « Mais ils ont fini par appeler son nom, et il est rentré chez lui. J’ai aussi fréquenté un médecin pendant un bout, mais il a pris sa retraite en 2001. »

Elle se dit très heureuse de s’être vu accorder un lit dans le même hôpital, affirmant que « après plus de 50 ans en dedans, ça serait dur de s’adapter à la vie à l’extérieure ».

drurgence

Le docteur Marc Vigneault, qui a examiné Madame Moisan, affirme que ce genre de cas est rare et que c’est la première fois qu’il soigne une patiente qui attendait déjà au moment de sa naissance.

Le cas de Madame Moisan ne serait pas un cas isolé dans la province, selon les données officielles du ministère de la Santé du Québec.

Près de 3000 patients attendraient de voir un médecin depuis au moins 30 ans, et près de 350 d’entre eux attendraient depuis plus de 50 ans.

Malgré ces chiffres, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, affirme que la situation dans les urgences s’est beaucoup amélioré au cours des dernières années et que le délai d’attente moyen est passé de 4 ans en 2005,  à seulement deux ans et demi aujourd’hui.

8 Comments on "En attente à l’urgence depuis 1961, elle voit finalement un médecin"

  1. Je viens ici juste pour lire les commentaires et constater l’imbécilité humaine. C’est trop bon!

  2. Robert Gertrude | 10 janvier 2017 at 7:32 | Répondre

    La chanceuse! Moi jsuis à l’urgence depuis 47 ans maintenant. J’espère qu’ils vont me passer bientôt… Heureusement que ma famille m’a apporté un cell avec du 3G…

  3. Très drôle ?

  4. Elle a changer son nom depuis sa sortie.
    elle prefere se faire appeller GINETTE MOISISURE

  5. Stéphane Gratton | 11 janvier 2017 at 8:48 | Répondre

    Au lieu de critiquer notre système, pourquoi pas le mettre en valeur, comme ca les jeunes développeront une plus grand confiance face à cette institution. Merci de prendre en considération mon idée.

    • Gaétan Barrette | 12 janvier 2017 at 11:51 |

      Je vous prie d’arrêter de vous plaindre de mon merveilleux système de santé. Même si elle a attendu 55 ans, elle a reçu de la nourriture excellente: une cannette complète de Royal Canin à chaque soir.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée