Encore une tempête: Les menaces de mort pleuvent à Météo Média

Montréal| La tension est montée d’un cran au Québec après cette tout nouvelle tempête, alors que la patience des Québécois semble avoir atteint sa limite. De nombreux messages de plaintes et de menaces sont déjà parvenus à plusieurs météorologistes, et les employés de Météo Média craignent réellement le pire si la température ne s’améliore pas très rapidement.

«On recoit des messages anonymes de menaces fait avec des lettres découpées dans des journaux» nous explique Anaïs Guertin-Lacroix de l’émission du matin. «Les gens ne semblent pas comprendre qu’on n’y est pour rien, ils nous rendent responsable de la situation. On a plein de messages du genre « À la prochaine tempête, tu vas le payer salope », mais nous on fait juste annoncer les prévisions… Là il doit y en avoir une autre tempête jeudi, mais tout le monde ici a trop peur pour l’annoncer!»

La Sureté du Québec a ouvert une enquête pour tenter d’identifier les expéditeurs des lettres et des appels de menaces, mais la quantité impressionnante de ces messages haineux pourrait leur compliquer la tâche.

«Au moment où l’on se parle, il est déjà question de plus de 30 000 lettres et 75 000 emails, sans compter les appels» nous explique le lieutenant Marcel Lanthier. «On n’a vraiment pas des effectifs suffisants pour traiter une telle quantité d’information, du moins en ce moment. On attend plus de 400 agents en renfort pour nous aider à gérer la crise, mais on espère quand même que le printemps va arriver bientôt avant que quelque chose d’irréparable se produise.»

10 Comments on "Encore une tempête: Les menaces de mort pleuvent à Météo Média"

  1. c’est vraiment ridicule la franchement le monde virent vraiment fou come on météo média on pas le contrôle sur ce qui se passe dans le ciel et j’ai vue cet après-midi a canal D que la vraie responsable a blamé sur les causes de la neige est UNE BACTÉRIE nommée Pseudomonas syringae qui transforme l’eau en glace donc tout les petits épais qui envoie des lettres et qui appel une compagnie de prévision météorologique pour se plaindre de la neige devrais faire plus de recherche avant de se ridiculiser à engeuler des gens complètement innocent en rapport avec la situation et devrait consulté cet article

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_342_snomax_impacts_environnement.php

    météomédia devrait posté ca sur leur site pour les grand imbéciles qui réagisse la façons énnoncé sur cette page. Moi aussi j’suis calissement écoeurer de la neige j’en pu plus j’ai le gout de pleurer quand jme lève le matin et jvois mon char ensevelit de merde blanche avant d’aller travailler y’a pas une saison que j’déteste plus que l’hiver mais j’blâme pas les météorologiste pour ca je blâme notre climat et on y peut rien.

    • hey cherie…..lit le nom du site……journademourreal…….lolll c’est de la merde cette article……les gens ne sont pas imbecile a ce point !

    • Personne | 1 juin 2017 at 11:52 |

      Calme toi la fatigante ta rien à faire pour avoir le temps d’écrire un paragraphe comme ça

  2. Les cristaux de neige sont des cristaux de glace qui se forment dans l’atmosphère. Plus précisément, ils se forment quand la vapeur d’eau de l’atmosphère se condense directement en glace, en court-circuitant la phase liquide. « Flocon de neige » est un terme météorologique plus général, utilisé pour décrire différents types de précipitations hivernales, allant de cristaux de neige individuels à des agrégats de nombreux cristaux.

    La formation des cristaux de neige s’amorce généralement lorsqu’une masse d’air chaud et humide s’élève et se refroidit, à la suite d’une collision avec une autre masse d’air. Une partie de la vapeur d’eau que l’air contient se condense alors en d’innombrables gouttelettes d’eau. Chacune a besoin d’un noyau sur lequel se condenser, et ces noyaux sont les particules de poussière de l’air. Les gouttelettes, de taille micrométrique, diffusent bien la lumière, de sorte qu’en s’agrégeant en grands nombres, elles forment des nuages visibles. Un amas nuageux de bonne taille peut ainsi contenir un million de tonnes d’eau sous forme de gouttelettes en suspension. Si ces nuages nouvellement formés continuent à se refroidir, les poussières favorisent la formation de la neige. Les gouttelettes d’eau ne gèlent pas immédiatement quand la température devient négative. Au lieu de cela, elles demeurent liquides, dans un état de « surfusion ». Une gouttelette d’eau pure peut rester en surfusion jusqu’à près de – 40 °C avant de se solidifier. Les particules de poussière fournissent une surface solide capable de déclencher la solidification, de sorte que les gouttelettes chargées de poussière commencent à geler autour de – 6 °C. Les particules de poussière étant très diverses, les gouttelettes des nuages ne gèlent pas toutes à la même température. C’est pourquoi la transformation en neige est progressive. VOILÀ BANDE D’INCULTE FRUSTRÉ

    • Mario114 | 31 mars 2014 at 8:30 |

      Inculte? Ben oui championne…

    • Hey la meteorologiste en herbe, tout le monde est capable de faire des copier coller. Pour ce qui est de ta stupidite…. Bein la!! je dois dire que tu tirs ton epingle du jeu… INCULTE toi meme

    • Personne | 1 juin 2017 at 11:53 |

      Ta encore plus rien à faire

  3. Non mais franchement! C’est ridicule!

  4. ….pas juste dans le ciel les poissons ,apparemment 😉

    HS …. vous devriez faire plus d’erreurs de français dans vos textes , ça serait plus réaliste #JDM

  5. Beau poisson d’avril 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée