Gerry Sklavounos subira une castration chimique promet Couillard

Québec | Le député de Laurier-Dorion, Gerry Sklavounos, ne pourra être réintégré au sein du caucus du Parti libéral à moins d’une castration chimique, a commenté le premier ministre Philippe Couillard tôt ce matin.

La castration chimique serait « une preuve de volonté ferme et profonde de changement » et permettrait aux Québécois de « passer l’éponge » sur les allégations de comportements déplacés dont il fait l’objet.

«  Ça va surtout me permettre de me garder le ‘souvlaki’ dans les pantalons  »

– Gerry Sklavounos, député libéral

Si la castration chimique est déjà pratiquée sur certains animaux domestiques au Québec, ce sera la première fois qu’elle sera pratiquée sur un député libéral, estiment les experts.

Une première au Québec

Si les vétérinaires québécois prônent déjà la castration chimique chez certains animaux de compagnies, c’est la première fois qu’elle est utilisée sur un député libéral au Québec.

« C’est une méthode extrêmement efficace » estime le gynécologue Mathieu Plante.

« Si on avait une piqûre aussi efficace pour empêcher les politiciens d’accepter les pots-de-vin, on n’aurait plus de corruption au Parti libéral demain matin », assure-t-il.

Ce sera mardi prochain, pendant le prochain caucus, que les députés et leur chef, Philippe Couillard, devront atteindre un consensus au sujet de la réintégration du député de Laurier-Dorion.

5 Comments on "Gerry Sklavounos subira une castration chimique promet Couillard"

  1. C’est tu le Doc Mailloux qui va l’opérer ??

  2. ba oui voyons

  3. monsieur le serf volant beau pré duluc saint francois | 15 février 2017 at 1:22 | Répondre

    dd

  4. monsieur le serf volant | 15 février 2017 at 1:23 | Répondre

    vos objet de sont pas le oui

  5. monsieur le serf volant | 15 février 2017 at 1:24 | Répondre

    mon gros chat brun roi des mauvaise que j’aime ton pénis

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée