Giovanni Apollo avoue: « Je n’ai pas cuisiné le dernier repas du Christ »

Après les révélations fracassantes de la journaliste de La Presse, Isabelle Hachey, le chef et animateur Giovanni Apollo a finalement reconnu avoir « embelli » certaines histoires à propos de son passé.

Lors d’une entrevue exclusive ce matin avec un reporter de votre journal, M. Apollo a admis plusieurs des faits énoncés dans l’article, avant d’aller plus loin dans sa confession.

« J’ai un peu exagéré quand j’ai clamé avoir inventé le foie gras, le fromage et le pain baguette… mais Napoléon lui-même disait que je n’avait pas mon égal pour les préparer! »

L’animateur de Apollo dans l’frigo a aussi reconnu qu’il avait « exagéré » lorsqu’il avait clamé avoir préparé le fameux repas de la Cène, dernier souper du Christ avec ses apôtres avant sa crucifixion.

« J’avoue que je n’ai pas cuisiné le pain que le Christ a partagé lors de son dernier repas en disant: « ceci est mon corps ». Mais c’est un de mes ancêtres directs du coté de ma mère qui l’a fait, et je connais la recette! »

Ce cliché affiché sur le mur d’un des restaurant de M. Apollo était présenté comme une photo de sa jeunesse en Italie, alors qu’il aurait été pris 20 ans avant sa naissance.

Le chef déchu a également admis que la « terrine de foie gras de béluga » servie dans ses restaurants était en réalité du pâté pour chat au saumon et que ses fameuses « fraises bleues du Japon » venaient de Californie et étaient simplement colorées avec de la gouache.

Ces aveux surviennent un peu tard aux yeux de nombreux observateurs, alors que M. Apollo se trouve au centre d’une seconde controverse en l’espace de quelques semaines.

Le chef avait été visé au début du mois par des allégations d’attouchements et de harcèlement sexuel provenant d’ex-employées de ses restaurants.

Il était alors sorti publiquement pour nier les allégations et inviter les victimes alléguées à porter plainte à la police.

L’enquête de la Presse publiée ce matin place encore une fois le chef français dans une position inconfortable.

Elle montre que depuis son arrivée au Québec,  le chef hautement médiatisé a menti sur son nom, son âge, son pays d’origine, ses qualifications, et même sur les produits prétendument rares et exotiques qu’il vendait dans ses restaurants.

Giovanni Apollo s’appelle en fait Jean-Claude Apollo. Il est né à Bourg-en-Bresse, en France, et a grandi dans la région de Lyon, alors qu’il clamait avoir grandi en Italie jusqu’à l’âge de 13 ans.

Plusieurs éléments à propos de sa formation et de son parcours professionnel se sont également révélé faux, comme le fait qu’il avait déjà cuisiné pour le Président français, François Mitterrand.

Il affirmait aussi a voir servi le poète et chanteur Jacques Brel, qui est pourtant décédé alors qu’il n’avait que 8 ans.

4 Comments on "Giovanni Apollo avoue: « Je n’ai pas cuisiné le dernier repas du Christ »"

  1. ouen pi …….

  2. Merci Giovannie d être se que tu es tu émerveille la vie même que tu racontes que de belle chose et même si … la vie tu la rend belle tu me donne le goût de romancier ma vie aussi tu ma donner le goût de partager un bon repas avec mon amoureuse et aussi de partager des repas avec des amis famille avec du vin continue à romancier la vie nos politien les journaliste qui aime seulement dire que la vie est remplie de corruption que le monde est noir la guerre et les catastrphe de toute sorte merci d etre la merci de montré que la vie est belle tu est un agrémenteur génial

  3. Il est bien évident, que tous les accusés des derniers jours n’ ont jamais rien fait de bon de toute leur vie, qu’ ils n’ ont jamais rendu service à personne qu’ ils n’ ont aucun talent, qu’ ils sont des nuisances publique et qu’ ils méritent tous d’ être lapidés. (Nouvelle mode) les jeunes disent, ils étaient tous pourris à l’ os. Mais comme disait Jésus…Que celui qui est sans péché leur lance la première pierre. Attention cependant, de la roche il y en a partout et nous ne sommes pas encore en hiver. Il ne faudrait pas construire un autre mur de Chine avec les citoyens qui habitent le Québec. Nous ne sommes que 7 millions. La grande muraille de Chine est le plus grand cimetière du monde où reposent environ 10 millions de personnes innocentes. La voix du peuple est-elle toujours la voix de Dieu?

  4. Mais il ne s’est pas gêné pour dire à un cuisinier dans sa première émission ¨que se qu’il avait cuisiné c’était de la merde et qu’il n’aurait pas donné ça à manger à sa mère. Et ça s’est passé quand c’était lui la merde et qui se foutait de la gueule de tout le monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée