Saguenay: les fléaux s’enchainent depuis l’abolition de la prière

Les catastrophes inusitées se multiplient à Saguenay depuis la décision de la Cour suprême, le 15 avril dernier, d’interdire la prière au conseil de ville, donnant l’impression que la ville est véritablement frappée par une vengeance divine.

L’eau de la rivière est Saguenay est devenue d’une étrange couleur « rouge sang » et a tué des milliers de poissons, le bétail a commencé à mourir par centaines et un nuage de plus de 15 millions de sauterelles s’en est pris à la ville, dévastant tout sur son chemin. Ces catastrophes rappellent les dix fléaux affligés par Dieu à l’Égypte dans le livre biblique de l’Exode, ce qui amène bien des résidents de la ville à craindre le pire.

« Dieu est en colère et nous fait subir son châtiment parce que la cour a interdit la prière » affirme Ginette Tremblay, une résidente terrifiée. « L’eau changée en sang, les pluies de grenouilles, les nuées d’insectes… Il va détruire la ville de Saguenay comme il a détruit Sodome et Gomorrhe. Je vous le dis, la fin est proche! »

locust4

Le nuage de sauterelles qui a dévasté la région au cours de la fin de semaine comptait plus de 15 millions d’individus, noircissant complètement le ciel au-dessus de la ville.

Les scientifiques s’expliquent mal pour le moment, cette étrange série de désastres naturels et environnementaux, mais de nombreux experts semblent croire que ces phénomènes inusités seraient causés par le réchauffement de la planète.

« Il n’y a probablement aucune raison de s’inquiéter » affirme le Professeur Maurice Bélanger, de la chaire de recherche sur les changements climatiques. « Tous ces phénomènes sont certainement tout à fait normaux et explicables, c’est juste qu’on n’a pas encore trouvé l’explication. C’est sûrement juste le fruit du hasard si certains des phénomènes météorologiques ressemblent à des épisodes racontés dans la Bible. »

Les avis des experts ne semblent pas rassurer la population, qui continue visiblement à s’attendre au pire. Des centaines de personnes se sont ruées dans les magasins pour effectuer des réserves d’eau et de nourriture en prévision d’autres désastres.

13 Comments on "Saguenay: les fléaux s’enchainent depuis l’abolition de la prière"

  1. Le 15 avril, c’est ma fête. Oh le châtiment.

  2. « L’eau de la rivière est Saguenay »
    C’mon…..

  3. Avec cette nuée de sauterelles,c’est la ruée vers ces bestioles.N’avez-vous jamais a un plat de sauterelles sautées au Porto .C’est en régal .

    • yvon l'avaler | 11 mai 2015 at 1:42 |

      tous les habitants du désert le disent, les sauterelles c’est pas une plais, c’est une bénédiction. un repas gratis.

  4. Tremblay Dulac | 2 mai 2015 at 6:02 | Répondre

    Après les bleuets et les tourtières, voilà les sauterelles du lac St-Jean. Et plus grosses qu’ailleurs, bien sûr.

  5. Colonel Sanders | 2 mai 2015 at 8:35 | Répondre

    Il y aura sûrement un Moïse Tremblay qui va guider le peuple de Saguenay en lieu sûre !

    • J’espère pour la population que ce Moïse Tremblay est bien celui qui était boucher à la « Bouche-ritremblay » de la ville ? Il a beaucoup d’expérience dans la séparation des os !!!

    • Jean du Pays | 5 mai 2015 at 5:57 |

      Et au lieu de la manne tombée du ciel pour nourrir les exilés, ce sera des crottes de fromage qui fait couic-couic!

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée