St-Jérôme: 3 détenus s’évadent à l’aide d’une catapulte

catapulte2

Trois détenus de l’établissement de détention de St-Jérôme, se seraient évadés au cours de la nuit dernière, en utilisant une catapulte de fabrication artisanale pour se propulser par-dessus le mur d’enceinte de la prison.

Les prisonniers auraient utilisé des matériaux disponibles à l’intérieure de la prison, pour fabriquer dans le plus grand secret, une gigantesque catapulte de plus de 4 mètres de long et de 3 mètres de haut. Ils ont ensuite utilisé l’engin pour se catapulter à l’extérieure de la prison, atterrissant sans se blesser dans près de deux mètres de neige.

Les hommes se seraient évadé entre minuit et une heure du matin, mais leur absence n’a été remarquer qu’à sept heures, au moment de l’appel du matin. Étrangement, personne n’aurait aperçu l’énorme machine de guerre dans la cour de la prison avant que les détenus ne soient portés manquants.

prisonnier

Les trois évadés sont bien connus des milieux policiers. Robert Marcil, Steeve Chabot-Morin et André Boily, purgent tous des peines de prison pour trafic de drogue et gangstérisme.

Le chroniqueur judiciaire, Claude Poirier, s’explique mal les détenus ont pu fabriquer une catapulte de cette taille et la cachée, sans attirer l’attention des gardiens.

« On parle d’un engin de plus que 10 pieds de haut et 15 pieds de long » affirme M. Poirier. « Où est-ce que ça se trouve en prison, une poutre de bois de 10’x10′ de 16 pieds de long? Et où est-ce qu’ils ont caché ça, le temps qu’il la construise? Une catapulte de cette taille-là, ils n’ont quand même pas pu la cacher dans leur cellule, il leur fallait une cachette! Ça n’a aucun sens cette histoire-là, il leur fallait absolument un complice à l’intérieur!’

La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a commenté l’événement en affirmant que ce nouvel incident serait le sujet d’une enquête et que des mesures seraient prises pour éviter que des détenus s’évadent de nouveau à l’aide de catapultes.

13 Comments on "St-Jérôme: 3 détenus s’évadent à l’aide d’une catapulte"

  1. Huguette Groleau | 3 avril 2015 at 11:51 | Répondre

    Et voila on va encore faire rire de nous 🙁

  2. Le système carcéral est vraiment malade. La ministre doit faire quelque chose.

  3. C’est honteux et je suis scandalisé, encore une autre évasion à cet endroit, que fait donc la ministre de la sécurité publique? Comment on a pu construire ça en cachette, d’après-moi il y a des gardiens qui sont complices mais on les comprends de se faire soudoyer car les salaires des employés de l’État sont gelés, ils faut bien qu’eux aussi arrondissent leur fin de mois. Entka heureusement pour les prisonniers qu’ils ont fait ça l’hiver grâce aux 2 mètres de neige, coudonc y’en a de la neige à St-Jérôme mais l’hiver a été dur, quand même il faudra courir après les évadés et ça va encore coûter cher. Plusieurs ministres devraient démissionner, ça n’a plus d’allure.

    • Coudonc réveillez vous…. c juste de l’humour !!! le journal de mourreal… le nom le dit : c est un journal humoristique et satirique… ça se dit tout seul imbécile….

  4. La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault,a confirmé que le bois ayant servi pour la catapulte est le meme que celui utilisé pour les crosses de carabine,de la l importance d un registre quebecois des armes ,a t elle affirmé.

  5. Normand Nadeau | 3 avril 2015 at 1:50 | Répondre

    Il est grand temps que le gouvernement rende les prisons plus sécurisées. La dernière évasion était par hélicoptère. Il faudrait des filets par dessus les prisons.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée