Un sous-marin nazi de la Deuxième Guerre mondiale découvert dans le lac St-Jean

Roberval| Des plongeurs de la Sûreté du Québec ont participé ce matin, à une délicate opération de récupération d’épave visant à ramener à la surface un sous-marin nazi repéré il y a quelques semaines au fond du lac St-Jean.

Le U-boat avait été repéré pour la première fois par des plongeurs amateurs à la fin du mois de janvier et ceux-ci avaient contacté la SQ. Des archéologues liés à l’Université Laval et des maîtres-plongeurs de la Sûreté du Québec ont été mobilisés sur place pour constater de quoi il s’agissait, et ils ont rapidement compris qu’ils avaient affaire à un sous-marin allemand ayant coulé au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Un navire de récupération d’épave du Groupe Océan, le Océan Soulange, a été mandaté pour renflouer l’épave et la ramener à Roberval, où elle doit être restaurée avant de devenir un navire-musée. L’opération a pris près de 30 heures, mais le sous-marin a pu être ramené sur la berge, sans encombre.

plongee-hiver

Les plongeurs ont dû braver une eau à la température glaciale pour aller attacher des câbles après l’épave en vue de l’opération de récupération.

Le sous-marin a pu être identifié comme le U-411, un navire allemand connu pour avoir participé à la « bataille du St-Laurent » et qui a été porté disparu en 1943. Le Professeur Marc Blanchard, qui dirige l’équipe d’archéologues, croit que le U-boat aurait remonté la rivière Saguenay pour atteindre le lac St-Jean, où il aurait coulé trois navire de pêche avant d’être lui-même coulé par un torpilleur canadien.

« On sait depuis quelques années déjà, que certains U-boat ont remonté des rivières du Québec et du Labrador pour attaquer des cibles industrielles vulnérables » affirme le Professeur Blanchard, « mais on ne pensait pas qu’ils étaient allé aussi loin! Il y avait eu des rumeurs à l’époque concernant un combat naval dans le lac St-Jean qui aurait eu lieu en juin 1943. Des pêcheurs et des vacanciers avait alors rapporté avoir vu des bateaux être coulés, suivi d’une gigantesque explosion sous-marine, mais personne n’y avait vraiment cru. Maintenant, on a une preuve irréfutable que la fameuse « bataille de Roberval » a bien eu lieu! »

La restauration du sous-marin pourrait prendre plus de deux ans, mais une fois celle-ci terminée, le navire-musée pourrait devenir l’une des principales attractions touristiques de la région.

4 Comments on "Un sous-marin nazi de la Deuxième Guerre mondiale découvert dans le lac St-Jean"

  1. LOL le lac St.-Jean elle est bonne cel la

  2. Hooooooles. Nazi

  3. #PasDeNom, #Anonyme | 15 septembre 2017 at 3:15 | Répondre

    il y a même pas d’écluse alors comment il aurait fait pour venir jusque là et la guerre Nazi se passait pas au Lac-Saint_Jean

  4. On le savais depuis longtemps, à TV5 ils ont eu un reportage choc à ce sujet. Y avait même eu des allemands qui voulaient acheter des îles du golfe St Laurent pour y mettre des chantiers navales. Pire encore dans la région de La Tuque y aurait deux UBOLT cachés dans une des montagnes de la rue des Pionniers… étranges non! Y existerait encore des espions allemand déguisé en religieux dans La Tuque…

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée