Arabie saoudite: Des scientifiques admettent que la femme est un mammifère, mais pas un « humain »

Riyad | Dans un jugement sans précédent, un panel composé de scientifiques saoudiens vient de conclure que les femmes sont en fait des mammifères et qu’ils auraient en fait les mêmes droits que d’autres espèces telles que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres.

Le verdict, qui est tombé seulement quelques heures avant la Journée internationale de la femme, est considéré comme « historique » selon certains experts et groupes de défense des droits de la femme.

« C’est un grand pas en avant pour toutes les femmes de l’Arabie saoudite », conclut Colette Turcotte, porte-parole de Femme Libération-Action.

« Ça peut sembler trop peu, trop tard, mais on est parti de très loin » explique-t-elle, visiblement enthousiaste.

« À partir de maintenant, les femmes seront considérées à part entière comme appartenant à la classe des mammifères, alors qu’avant on leur concédait le statut juridique d’un objet ou d’un mobilier de maison » admet-elle.

amnestie

Julie Cousteau, porte-parole chez Amnistie international, se dit très optimiste quant à l’avenir alors que les femmes ne seront plus jugées comme des objets « sans âmes », mais plutôt comme des mammifères

Des objets « sans âmes »

Le récent verdict viendrait complètement chamboulé les lois présentement en vigueur en Arabie saoudite croit Julie Cousteau, porte-parole chez Amnistie internationale.

« C’est le plus beau jour de ma vie! », a-t-elle admis en conférence de presse ce matin.

« Enfin, les femmes ne seront plus considérées comme des objets sans âmes, mais plutôt comme des mammifères, avec les mêmes droits que d’autres animaux de leur espèce tels que les dromadaires et les chèvres » lance-t-elle, visiblement ému.

« Elles sont encore loin d’être considéré à 100% comme des humains, mais leurs conditions s’amélioreront drastiquement suite à cette décision », croit-elle dur comme fer.

Un verdict sans précédent

Le verdict qui est tombé comme une tonne de brique sur l’État saoudien,  n’a clairement pas fait l’unanimité des autorités religieuses et de l’élite politique, constatent les experts.

« Ça risque de créer d’importants remous du côté de l’aspect légal et juridique des choses », commente l’analyste politique spécialisé sur le Moyen-Orient, Julien Poireau.

« Si avant les femmes avaient les mêmes droits qu’une chaise ou une table et étaient considérées comme une propriété individuelle, elles ont maintenant un statut équivalent à certaines espèces animales, ont doit donc, au grand minimum, les nourrir, les abreuver et leur conférer un minimum d’attention et de respect, ce qui n’était pas le cas au préalable » note-t-il.

Selon le panel d’experts qui a tranché sur la question, la femme serait dépourvue d’une âme, mais aurait toutefois des qualités communes aux mammifères, ce qui expliquerait leur capacité à procréer et à allaiter, et quelles soient dotés d’une colonne vertébrale, ont conclu les experts lors de cette décision historique.

10 Comments on "Arabie saoudite: Des scientifiques admettent que la femme est un mammifère, mais pas un « humain »"

  1. je suis ce que je suis | 7 mars 2016 at 8:05 | Répondre

    https://www.journaldemourreal.com/arabie-saoudite-des-scientifiques-admettent-que-la-femme-est-un-mammifere-mais-pas-un-humain/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork
    Je profite de cette journee que les femmes fetes pour leurs dire que enfin vous etes libres. Le peuple arabe Saoudite reconnaît que les femmes sont en fait des mammifères et qu’ils auraient en fait les mêmes droits que d’autres espèces telles que les chameaux, les dromadaires et même les chèvres. Dans ces conditions les femmes ne doivent pas allez a la mosquee ni aller a la Meque puisque vous etes que des animaux. Maintenant je demande a ces scientifiques qui vous a mis dans ce monde ? la femme ok. Votre maman est une femme animale donc vous etes aussi une moitie d’animale. Est ce que vous pouvez me dire svp les scientifiques arabes qui est le premier sur terre, est ce que l’homme ou la femme animale ? merci pour cette nouvelle information humaine.

  2. Je suis choqué! La place d’une femme est dans la cuisine, un point c’est tout. Pas dans la nature à courir partout comme une bête! Si même au coeur de l’islam, l’humanité régresse à ce point quelles seront les répercussions dans le reste du monde? Un peu d’amour propre bon sang!!

    • Dextroll | 7 mars 2016 at 11:26 |

      là je suis en train de pisser dans mes culottes

    • Just Leblanc | 8 mars 2016 at 2:24 |

      Mais oui et si elles se sentent frustrées, ben y’a qu’à agrandir la cuisine afin de les libérer. Plus on leur en donne, plus elles en veulent. Je vais pas offrir le manoir de Céline à ma blonde et que dans cette nouvelle cuisine toute chromée, elle « mitonne » un pâté chinois !! Chaque chose a sa place et chaque place doit avoir sa chose en l’occurrence. Quand une chèvre entre en cuisine elle en a bien le droit, on va la manger ensuite, elle va servir à quelque chose.

      Ce n’est pas le cas de toutes ces femelles apprêtés pour aller au Palace, en se prenant pour un cordon bleu, car on leur a donné l’autorisation de regarder Vezina sur Zeste.
      Tu sers à quoi, toi femme en cuisine ?
      A rien, si rien était quelque chose on le saurait.
      Allez, montre toi utile pour une fois dans ta vie, tiens-moi la biquette fermement. Avant de passer à la casserole, elle va pas me faire chier comme quoi elle a mal à la tête.
      Tu aimes la grande cuisine ? Ben maintenant nettoie-là!

    • Dextroll | 8 mars 2016 at 2:38 |

      cette fois ci je viens de chier dans mes culotte…ta sagesse est m’impressionne grand guerrier

  3. Pas d’accord les osti de cave, la femelle c’est pas mes chèvres.
    Quand je les lapide because z’ont fait mine de carapater, elles ferment leur calisse de bèlement et ne demande pas de carte visa. Pour ça qui sont riches les arabes. le plus con des chameaux demande rien. j’y ai bien di mal à touer la chèvre à l’automne, pour li femme j’attend li printemps.

  4. Personne ne m’a demandé mon consentement a moi si les femmes ont droit d’être considéres comme nous alors je veux etre considéré comme vous (droit de vote, avantages sociaux, syndicat…) je sais que mon orifice est acceillant mais jai des droits maintenant et je compte bien m’en servir !

  5. La dernière barrière est tombée, le dernier rempart, celui qui prouvait scientifiquement que les ayatollah avaient raison. C’est dégueulasse, on m’a fait croire depuis ma naissance que ma future femme était une dégénérescence diabolique. On l’élève au rang de ce que j’ai de plus précieux: mes chèvres…
    Maintenant que je n’ai plus le droit d’égorger dans la baignoire, je me demande si on va élever le statut de mes femmes à ce genre de considération.
    Je ne comprends pas, quand je mets une bâche sur la tête d’un chameau, il ne cherche pas à lire au travers au travers du trou, mais quand la femme fait de même et que je lui crève les yeux, elle blatère. Je suis ouvert à toute proposition, mais dites-moi comment lui faire comprendre qu’elle m’est utile ?

    • tu as totallement raison ces créature ne sont là que pour satisfaire nos besoin alimentaires et sexuelles mais le drame dans tout ca est que trop peu de ‘femmes’ font leurs devoirs de façon convenable et désintéressée ce qui a pour effet que nous devons avoir recours à des alternatives comme des chèvres qui ne savent même pas cuisiner ou laver la vaiselle…

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée