Des CPE forcés à nourrir les enfants avec de la « bouffe à chien »

Alors que le gouvernement Couillard imposera des coupures de l’ordre de 120 millions de dollars aux centres de la petite enfance, des centaines de CPE menacent de couper dans leur budget de nourriture afin de rester ouverts.

C’est le cas de la garderie Les petits moustiques de Laval qui menace d’offrir jusqu’à de la nourriture pour chien au menu.

« Ils nous laissent plus le choix, c’est ça ou il va falloir fermer » explique Yolande Gingras, propriétaire du CPE.

« Pendant que la gang de crottés au Parlement, ils augmentent leurs salaires pis ils donnent des milliards à des compagnies de marde comme Bombardier qui sont juste bon à crisser leurs avions en feu, et bien nous autres ont est forcés à couper dans la nourriture des petits » explique-t-elle furieuse.

wasssh

Des centaines de CPE menacent de nourrir les enfants avec des produits alimentaires de moindres coûts, allant même jusqu’à servir prochainement de la nourriture pour chat ou pour chien au menu

Une mesure inusitée, mais légale

Nourrir les enfants fréquentant les CPE avec la nourriture pour chien serait parfaitement légal, selon Jean-Denis Dussault, porte-parole chez Santé Canada.

« Santé Canada approuve toutes les nourritures sur le marché afin qu’elle ne soit pas toxique pour la consommation humaine. Même si la nourriture pour chien n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus ragoûtant pour un humain, il reste que son apport nutritionnel est excellent et le produit reste comestible et sans danger » se veut-il rassurant.

Une « saine gestion »

Philippe Couillard a déploré quant à lui l’initiative et appelle à une saine gestion des finances des CPE.

« De là à nourrir nos enfants avec de la nourriture pour chat, c’est un peu radical, mais tout de même, il faut appuyer ces CPE qui font des démarches innovantes pour gérer leur portefeuille de façon saine » a-t-il tout de même avoué hier à l’Assemblée nationale.

« Je pense que les enfants seront les premiers à comprendre qu’un budget équilibré, c’est aussi essentiel qu’une alimentation saine et nutritive » a-t-il conclu.

Ces nouvelles compressions de 120 millions de dollars, qui s’ajouteront aux 100 millions supprimés en 2014 et aux 74 millions supprimés en 2015, se traduiront par la disparition de 5000 emplois, évalue l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

10 Comments on "Des CPE forcés à nourrir les enfants avec de la « bouffe à chien »"

  1. Stéphane Gratton | 30 novembre 2015 at 12:00 | Répondre

    La raison de mon départ de ce site c’est que je vais recevoir mon chêque d’aide
    social mardi et que je vais le dépenser en 3 jours. Merci

  2. Je ne peux résister au « diner au boeuf » que je donne à ma chatte pour le souper. J’en prends toujours une bouchée. Un jour, j’ai décidé d’essayer en sandwich, avec un peu de moutarde et de la laitue…Délicieux! C’est comme du Paris Pâté, mais en plus savoureux.

  3. Je déjà a mangé

  4. J ai déjà manger quand ma folle ma laissé j aviez j étai chaud

  5. Bien voyons donc! Je ne pense pas qu’une propriétaire de CPE comme celle qui est interviewé s’adresserait aux médias de façon si vulgaire (les « crottés au parlement », les « compagnies de marde », etc.). Y a pas personne d’autre qui trouvent ca louche?

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée