Le débat des chefs format « recettes pompettes »: un franc succès

Le dernier débat des chefs de la campagne avait lieu hier soir dans les studios de V télé, et nous avons eu droit à de nombreuses révélations surprenantes de la part des chefs de partis.

Le débat était conçu sous un format légèrement différent que les précédents, inspiré du format des fameuses « Recettes pompettes », animées par Éric Salvail. Les candidats étaient invités à partager avec nous leur vision pour le Canada, une province à la fois, en consommant un shooter d’alcool pour chaque province.

Ce concept rafraichissant a permis d’obtenir des politiciens, des réponses d’une franchise souvent malaisante, et a suscité une discussion beaucoup plus animée que lors des face-à-face précédents.

« Les gens sont tannés de la vieille formule de débat plate qu’on voit tout le temps, » affirme l’animateur vedette de V télé. « On a voulu rajouter un peu de piquant, et ça a super bien marcher! On a eu droit à des réponses beaucoup plus franches que d’habitude. »

salvail2

L’ambiance décontractée a effectivement permis de connaître les différents chefs sous un nouveau jour, les montrant sous un angle beaucoup plus humain que lors des autres débats.

Le Premier ministre sortant, Stephen Harper, était le premier à exposer sa vision pour le pays. Le chef conservateur qui s’est souvent fait reprocher de ne penser qu’aux provinces de l’ouest au détriment du Québec et des maritimes, n’aura certainement pas réussi à faire taire les critiques, offrant une performance décousue et un peu décevante.

Supportant visiblement mal l’alcool, M. Harper aura tout juste eu le temps de nous donner sa vision pour la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, avant de brièvement aborder le sujet de l’Ontario. Il a alors commencé à chantonner « God Save the Queen », avant de s’endormir au beau milieu d’une de ses phrases.

Justin Trudeau, qui avait été désigné pour passer en après lui, a pour sa part offert une performance spectaculaire. S’allumant un joint avant même le premier verre, le chef libéral a réussi à tenir un discours plutôt cohérent du début à la fin. Enchainant un total de sept joints au cours de l’épreuve, il a démontré la meilleure résistance à l’alcool de tous les candidats.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, était visiblement déjà affecté par les quelques bouffées de fumée, volée à M. Trudeau, quand est venu son tour de prendre la parole. Pouffant de rire à de nombreuses reprises, en plus de manger de nombreux ingrédients tout au long de la recette, il a eu beaucoup de difficulté a faire passer son message.

Gilles Duceppe a pour sa part eu une performance plutôt inégale. Il est passé rapidement sur l’ouest canadien, n’accordant notamment qu’une seule phrase à l’Alberta et la Saskatchewan réunie (« J’emmerde l’Alberta et la Saskatchewan« ). Buvant ces cinq premiers shooters en moins de trois minutes, il semblait légèrement échaudé au moment d’aborder le Québec.

Heureusement, son discours d’une heure et demie sur la province lui a permis de récupérer un peu, afin de finir en force.

16 Comments on "Le débat des chefs format « recettes pompettes »: un franc succès"

  1. Il y avait dans le studio une poignée de supporters ivres comme des outres qui criaient comme slogan d’encouragement : Saoul, saoul, saouls, saoul toute la journée, au lieu de so, so, so, solidarité. Les quatre chefs se sont alors mis à chanter en choeur, en se tenant par le cou : Prendre un p’tit coup c’est agréable. Justin qui supportait bien jusqu’`ce moment est tombé face première sous la table, il était content puisque habitué d’y recevoir des pots de vin et envelloppes brunes, comme son père Pet. Harper s’est étouffé avec un de ses shooters, il est devenu bleu comme sa cravate. Il a éclaté de rire et dit : je me Conserve-asteur.

  2. Voteur exaspéré | 9 octobre 2015 at 12:57 | Répondre

    En tant que voteur, je suis totalement exaspéré par une telle représentation de la démocratie. Des piliers de notre système se doivent de rester solide peu importe les circonstances, et s’allumer un joint à la télé ou encore s’endormir en plein discours, c’est réellement pas poli… Bien déçu.

  3. La politique, ça doit rester loin de l’humour. C’est inapproprié de mélanger les deux.
    Il faut à tout prix revenir à l’ancienne formule de débat. C’est décourageant de voir les politiciens agir comme des clowns.

  4. Stéphane Gratton | 9 octobre 2015 at 4:41 | Répondre

    Ah y fallait que vous parliez d’alcool, maintenant mes enfants veulent en boire, bravo…Pensez un peu au foutu enfant!

    • George l'enculeé | 9 octobre 2015 at 4:44 |

      Blahblahblah achete toi une vie

    • wow la gestion parentale, un autre immature qui fais garder se enfants par la tv ou l internet si tu as le controle ta des enfants bien elever si tu blame les sites internet et la tv tu ne merite pas d etre un parents et pour les Bernard Pivot, mes faute ne m empeche pas de reflechir

    • George l'enculé | 9 octobre 2015 at 10:42 |

      WOW COMME SI TAVAIS DLAIR LE MOINDREMENT ITELLIGENT!

    • Céquilecave | 11 octobre 2015 at 5:28 |

      Monsieur Gratton, l’article ne le dit pas, mais après ça ils ont pris de la drogue. J’ai des témoins qui ont tout vu. Ils ont fumé du pot et sniffé de la poudre. Prenez soin de vos enfants…

  5. Au moins on a pu les voir sur leurs vrai visage, parce que y’en ont pas de vrai visage!

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée