Santé Canada recherche 20,000 volontaires pour une étude sur le cannabis

OTTAWA | Santé Canada est à la recherche de 20,000 volontaires pour une étude sur le cannabis alors que le nouveau gouvernement libéral de Justin Trudeau a demandé une étude clinique exhaustive pour étudier les effets de la marijuana sur le corps humain.

Plus de 20,000 Canadiens entre 18 et 65 ans prendront part à l’étude clinique qui se déroulera à l’échelle nationale, explique le porte-parole de Santé Canada, Jacques Samson.

« Nous voulons évaluer les impacts sur des fumeurs de cannabis expérimentés, qui en consomment déjà en grande quantité et cela depuis plusieurs années » assure-t-il. « Les participants recevront en contrepartie de l’étude du cannabis de qualité supérieur et en quantité suffisante pour leur consommation quotidienne » rajoute-t-il.

sante-canada-cannabis2

Santé Canada est à la recherche de 20,000 volontaires pour étudier les effets du cannabis à l’échelle nationale

Les retraités, les chômeurs et les assistés sociaux priorisés

« Nous cherchons des participants qui seront disponibles à temps plein pour fumer de la marijuana et plusieurs fois par semaine pour effectuer des tests cliniques » explique la directrice des opérations, Jeanne Laliberté. « Les gens qui sont en arrêt de travail, à la retraite, prestataire de l’assurance-emploi ou de l’assistance sociale seront évidemment priorisés » explique-t-elle.

« Plusieurs associations étudiantes de niveau collégial et universitaire nous ont aussi approché et se sont montré intéressé à collaborer à l’étude » ajoute-t-elle.

Se sacrifier pour la cause

Jean Hudon, 64 ans et retraité, dit n’avoir pas consommé de marijuana depuis plus de vingt ans, mais affirme être prêt à se sacrifier pour la cause.

« Le monde ils chialent que le pot est trop fort aujourd’hui, mais nous autres dans le temps, on fumait du mexicain et puis ça valait pas de la marde! » se remémore-t-il, visiblement amer. « Câlisse, nous on fumait du hash parce que le pot était à chier dans le temps et puis on se droppait des acides en plus, alors venez pas me dire que le pot d’aujourd’hui, il rend les jeunes mongols! » lance-t-il . « J’ai encore des flashbacks de quand j’avais 15 ans! » a-t-il admis à notre journaliste.

Les gens intéressés à participer à l’étude peuvent s’inscrire dès maintenant en remplissant un formulaire en ligne sur le site web de Santé Canada où tout simplement communiquer au 1-866-225-0709 pour plus d’informations.

5 Comments on "Santé Canada recherche 20,000 volontaires pour une étude sur le cannabis"

  1. Madeleine Lalande | 7 juin 2016 at 7:34 | Répondre

    J ai 57 ans, j ai la fibromyalgie et la sclerose en plaque, c est mon medecin de famille qui m,a sugerer de fumer a l age de 40 ans, parce que je refusait de prendre les opiacés qui me rendait completement gaga, je n ai aucune gene de fumer meme a mon age, je suis en fauteuil roulant, j en aies meme 2, un positionel et un electrique, alors si quelqu un envie ma position de pouvoir fumer librement qu il vienne s assoir a ma place , oh by the way, jamais fumer avant que le medecin me le prescrive.

  2. Veronique Fortin | 9 juin 2016 at 11:16 | Répondre

    Moi je suis agee de 28 ans. Je fume depuis mes 16ans. Jai vecu la dpj, les ventre daccueuil, les foyers de groupes. Jai un secondaire 5 et jai frequentez 13 ecoles a force de me faire barouetter dun bord et de lautre pendant toutes ses annees.
    Jai vecu plusieurs deuils et plusieurs abandons repetitifs se qui a developper en moi….malheureusement…
    bipolaire, borderline. Maudit……cest tellement nimporte quoi essayer de gerer ca…oufff. jai ete suivi par des psychiatres et ils ont tester plusieurs medications afin de pouvoir controler mes emotions, mes phases hypermanie et mes phases depressives.
    Mes ils s’entêtaient a me donner des pillules et dautres pillules qui me fuckais le cerveau..jme sentais comme un osti dlegume comprennez moi bien. Javais pas besoin detre dans cet etat la et ca maidais reellement pas a comprendre ce qui ce passais dans ma tete. Mes phases de manies etait soient tres intense sois je dormais. Un ou lautre ca ne maidais pas a pouvoir etre lucide et avanceren solutionnant mes problemes. Je fume du « pot » oui…jene le cris pas sur les toits non plus et je le fais pcq je me sens bien et non pas pour me defoncer la gueule. Je naime pas fumer piur etre « eclater ». Juste assez poir etre capable de  » prendre mon gaz  » et etre capabe de reflechir normalement sans grimper dans les rideaux….et laisser limpulsion prendre le dessus.
    Personne ne peu comprendre quelle merde cest de fonctionner dans une societe qui en demande tant quand la societe elle meme a fait en sorte ce que je suis aujourdhui, la dpj pour moi ca a etedla pure merde et ca ma grandement affecter. Jy suis aller pour des problemes familliaux…et jen suis sortie avec des « traumatismes » ya personne de normal la ddans.
    Quand je fume je suis capable de me concentrer chose que depuis la perte dun proche qui ma tirer vers la depression je ne suis plus capable de faire….ma concentration est deffayante.
    Je maccroche dans mes mots, joublie souvent ce que je dis…pendant que je suis entrain de le dire (souvent en hypermanie…je veux dire trop de chose et finalement joublie tout). Avec la marijuana je suis calme et bcp plus posee. Je suis capable de reflechir resonnablement. Dommage que ca coute si cher au marcher noir…..et que les medecins s’entêtent et s’entêtent tjrs avec leurs maudites pillules qui ne sont simplement pas faites pour moi. Il me le disait en pkus…si tu fume cest que ton cerveau dia a ton corps de s’auto-soigner…
    ok mais vous si vous voulez vrmt me soigner donner moi quelque chose qui me fais du bien et qui maide reelement.
    pas vos pillules qui « fuck » mon cerveau et que je ne suis plus capable de fonctionner et de faire une journee dites « normale » ….me lever, manger, me laver, sortir mon chien.
    Je fume depuis mea 14 ans….au debut par plaisir et jetais une fumeuse sociale. Aujourdhui cest auto-medical…pcq les payvhiatres veulent rien savoir de ton bien etre…y veulent seulement que tu derange pas la societe avec tes problemes..
    fine!! Si jaurais acces a de la marijuana medicale controlee et specifique peit etre bien que je ne serrais plus jamais malade et que je pourrais enfin avoir une vie normale. Pcq lenvie, le courage, la perseverance ne manque pas croyez moi….mais je ne px malheureusement pas tout gerer….de là la maladie. 🙁

  3. ???? C’EST UNE PARODIE

  4. Merci de donner l’information sur ce programme
    1/est-il clos ou suspendu?
    2/quels sont les resultats obtenus s’il y a eu dépouillement?
    3/le nom du site qui contient la litterature sur cette question

  5. Icitte à Tuque dans notre trouver perdu y en a déjà 10,000 qui sont prêt! Les autres sont en machette le dimanche dans notre ville fantôme. ..

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée