Un sous-marin nazi de la Deuxième Guerre mondiale découvert dans le lac St-Jean

Roberval| Des plongeurs de la Sûreté du Québec ont participé ce matin, à une délicate opération de récupération d’épave visant à ramener à la surface un sous-marin nazi repéré il y a quelques semaines au fond du lac St-Jean.

Le U-boat avait été repéré pour la première fois par des plongeurs amateurs à la fin du mois de janvier et ceux-ci avaient contacté la SQ. Des archéologues liés à l’Université Laval et des maîtres-plongeurs de la Sûreté du Québec ont été mobilisés sur place pour constater de quoi il s’agissait, et ils ont rapidement compris qu’ils avaient affaire à un sous-marin allemand ayant coulé au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Un navire de récupération d’épave du Groupe Océan, le Océan Soulange, a été mandaté pour renflouer l’épave et la ramener à Roberval, où elle doit être restaurée avant de devenir un navire-musée. L’opération a pris près de 30 heures, mais le sous-marin a pu être ramené sur la berge, sans encombre.

plongee-hiver

Les plongeurs ont dû braver une eau à la température glaciale pour aller attacher des câbles après l’épave en vue de l’opération de récupération.

Le sous-marin a pu être identifié comme le U-411, un navire allemand connu pour avoir participé à la « bataille du St-Laurent » et qui a été porté disparu en 1943. Le Professeur Marc Blanchard, qui dirige l’équipe d’archéologues, croit que le U-boat aurait remonté la rivière Saguenay pour atteindre le lac St-Jean, où il aurait coulé trois navire de pêche avant d’être lui-même coulé par un torpilleur canadien.

« On sait depuis quelques années déjà, que certains U-boat ont remonté des rivières du Québec et du Labrador pour attaquer des cibles industrielles vulnérables » affirme le Professeur Blanchard, « mais on ne pensait pas qu’ils étaient allé aussi loin! Il y avait eu des rumeurs à l’époque concernant un combat naval dans le lac St-Jean qui aurait eu lieu en juin 1943. Des pêcheurs et des vacanciers avait alors rapporté avoir vu des bateaux être coulés, suivi d’une gigantesque explosion sous-marine, mais personne n’y avait vraiment cru. Maintenant, on a une preuve irréfutable que la fameuse « bataille de Roberval » a bien eu lieu! »

La restauration du sous-marin pourrait prendre plus de deux ans, mais une fois celle-ci terminée, le navire-musée pourrait devenir l’une des principales attractions touristiques de la région.

5 Comments on "Un sous-marin nazi de la Deuxième Guerre mondiale découvert dans le lac St-Jean"

  1. Moi jy croie a 7 histoire la le lac st jean c comme la beauce yas dla grosses bieres

  2. L’armée canadienne serait sur le point d’acquérir le sous-marin une fois restoré pour venir en aide à sa flotte de sousmarins usagé provenant de l’Angleterre. Selon un porte parole de la marine royale canadienne: 《 On sait que la technologie allemande est bien plus fiable, même 76 ans plus tard que notre flotte d’épave anglaise 》.

  3. C’est le U-boat manquant que les aliés cherchais encore l’an dernier

  4. Bin pour répondre au commentaire de l’autre ami qui parle d’écluse dans le temps de la guerre n’avais pas d’écluse pis les eau étais beaucoup plus haute qu’aujourdhui

  5. LEGRAND Michel | 6 mars 2019 at 3:08 | Répondre

    C’est une bonne blague : la photo ne représente pas un sous-marin allemand mais russe!

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée